F.A.Q.

Les panneaux actuels ont une durée de vie minimum estimée à 30 ans. Certaines techniques physique d'assemblages semblent permettre des durées de vie encore supérieures. (demi cellules, bi-verres...) Les technologies photovoltaïques actuelles, bien que tout à fait matures, n'offrent pas un recul suffisant pour connaitre réellement les limites de durée de vie des panneaux : une des première installations photovoltaïques raccordée au réseau électrique en 1992 à Mont-Soleil en Suisse est toujours en activité. D'autres centrales du début des années 90 fonctionnent toujours et présentent des pertes de rendement bien moindres que ce qui était envisagé au moment de leur installation.
Il existe en France une filière organisée, opérationnelle et financée de recyclage des panneaux photovoltaïques. L'association française PV Cycle qui gère la récupération, le traitement et le recyclage des matériaux des panneaux est une des mieux organisées d'Europe. Un panneau photovoltaïque à base de silicium cristallin est recyclable à environ 95% et ce type de panneaux représente plus de 90% du marché.
Environ 90% des panneaux photovoltaïques vendus dans le monde sont fabriqués à base de silicium cristallin. Le silicium (Si) est le 2ème élément le plus présent dans la croûte terrestre après l'oxygène (O) et représente plus de 25% de sa masse. Les panneaux utilisés dans les applications de bâtiment ou de production au sol sont quasiment exclusivement des panneaux à base de silicium. Les panneaux qui utilisent des terres rares sont notamment les panneaux dits à "couche mince" (souvent souples) utilisés pour des applications spécifiques. (véhicules, hi-tech, etc.). Un panneau conventionnel est principalement constitué de silicium, de verre, d'aluminium et de cuivre.
Il est quasiment impossible de devenir autonome grâce une installation solaire. Même l'ajout de batteries de stockage conséquentes ne peut pas garantir la couverture des besoins "classiques" d'électricité. Néanmoins, pour des installations en autoconsommation, la baisse du poids financier de l’électrique peut avoisiner les 50% avec des taux de couverture jusqu'à 60-70% de la consommation du bâtiment. Pour couvrir le complément, il est donc nécessaire de conserver son abonnement chez un fournisseur d'électricité.
Comme tout équipement, la fabrication et le transport de panneaux solaires nécessite des matériaux et de l'énergie. Néanmoins, un panneau produira entre 15 et 20 fois plus d'électricité au cours de sa vie que sa fabrication n'en aura nécessité. En outre, le retraitement et le recyclage des matériaux assuré par la filière de traitement PV Cycle permet de ré-emploi de presque 95% des matériaux du panneau. L'ADEME estime qu'un panneau photovoltaïque met entre 1 et 3 ans pour "rembourser" sa dette énergétique. Voir plus dans la brochure "Clés pour agir/ADEME"
La production de votre installation photovoltaïque dépend de nombreux paramètres : l'inclinaison des panneaux, l'orientation de la toiture, le rendement de l'installation, la présence d'obstacles créant des ombrages, et bien d'autres. La situation géographique conditionne en tout premier lieu le productible de votre installation. En France métropolitaine, toutes les régions ne reçoivent pas la même quantité d'énergie solaire, néanmoins, il est tout à fait possible de produire partout sur le territoire. Pour illustrer ça, il est à noter que l'Allemagne a produit en 2019 plus de 47 TWh, la France a produit seulement 11 TWh la même année. Et il n'y a pas plus de soleil en Allemagne, il y a juste une volonté différente. Pour vous faire une meilleure idée sur le potentiel solaire, consultez l'excellent outil PVGIS
Aélio Solar se charge de toutes les démarches réglementaires et administratives obligatoires pour la réalisation du chantier, la mise en service et l'exploitation de votre installation photovoltaïque. La proposition commerciale que nous vous présentons intègre tous les frais liés aux démarches.
Si vous vendez votre maison ou bâtiment, vous pouvez bien-sûr partir avec votre installation... mais ça n'est surement pas la meilleure idée puisque votre installation est adaptée et dimensionnée à votre bâtiment. En cas de vente du bâtiment, il est possible de changer le titulaire du contrat de rachat de l'électricité produite lié à votre installation photovoltaïque. Le nouveau propriétaire en devient le titulaire. Bien sûr, c'est vous qui avez porté l'investissement et votre installation a encore un potentiel de production. Il convient d'estimer sa valorisation lors de la vente du bien immobilier. Pour les installations que nous réalisons, ces éléments font partie du cahier documentaire que nous vous remettons à la mise en service. Dans le cas d'une installation existante, nous pouvons aussi réaliser l'étude de valorisation.